La Nouvelle Lune du 29 juin 2022 à 8° Cancer : vivre et agir comme un être de Lumière et de plénitude incarné !

<   Retour aux actualités Avatar

Cette Nouvelle Lune (très initiatique) à Cancer est en aspect de carré à Jupiter situé à Bélier sextile Vénus à Gémeaux, les deux « bénéfiques » associés à la chance, à la grâce et au bonheur. Vénus-Jupiter symbolise l’abondance dans tous les domaines et l’harmonie dans les relations. C’est la plénitude.

Cette lunaison évoque à bien des égards Jésus Christ, ce Fils de Dieu parfait qui « a pénétré pour nous à l’intérieur du voile, nous laissant un exemple pour que nous suivions Ses pas » (A. Bailey, « Les travaux d’Hercule »). Son nombre est 888 : voici l’être humain verticalisé (le 8 debout) et immortel (l’infini, le 8 horizontal ou lemniscate) ; libéré de l’espace/temps, éternellement vivant car il sait marier tous les contraires (alchimie interne et externe). Il est une « singularité », un être unique parfaitement centré et stable en lui-même, qui a trouvé sa place et sa fonction dans l’Unité du Tout. Il se renouvelle et évolue au sein de la Danse cosmique spiralée. C’est un humain divin.

Conseils pour profiter au mieux de cette Nouvelle Lune les jours qui viennent (et tout cet été) :

  • Continuer les pratiques suggérées pour le Solstice du 21 juin et la grande parade des planètes 
  • Méditer sur la « Vision » et le miracle de la transsubstantiation (union de l’Esprit-Essence et de la Matière-Substance) : nous vivons sur une « Terre plate » et opaque, dénuée de profondeur car simplifiée à outrance par les 5 sens externes ; et nous en souffrons. Comment être heureux sans l’émerveillement et sans la représentation symbolique ? Et si nous mettions la Lumière et la Beauté dans notre regard ? Tout renaîtrait en nous-même et donc autour de nous ; nous ferions l’expérience de la Présence divine (le numineux, le buisson ardent qui est une Flamme), la Réalité voilée par l’illusion. 
  • Lire le poème « Correspondances » de Baudelaire, puis s’exercer à développer son intuition au lieu de l’intellect (dualité). L’alignement corps/âme/esprit ou ventre/coeur/tête permet la « vision » et la fabrication d’images (imagination active) qui nous font vibrer et nous inspirent des rêves à manifester, seul ou à plusieurs. C’est la conscience d’unité ou le Supramental de Sri Aurobindo. Méditer sur la phrase de La Mère : « C’est vu, c’est fait. C’est la vision qui fait ».
  • Pratiquer le silence des pensées, faire le vide en soi-même afin d’entendre la petite voix douce de notre guide, le Maître ou Seigneur intérieur (Dieu immanent caché) qui réside au Coeur/Centre de notre être : celui qui a établi là sa conscience et sa volonté peut agir sur le centre de toute chose avec facilité et liberté de mouvement dans toutes les directions. C’est l’espace, la grande Ouverture. Et Dane Rudhyar d’ajouter « Là aussi se révèle l’intelligence suprême du Verbe divin, car Dieu est le centre ultime de tous les univers concevables ». 
  • Lire, « encore et en corps », le merveilleux ouvrage de François Cheng « De l’âme », sept lettres à une amie : par association, l’auteur entend « Aum », le souffle primordial. On peut ajouter « home », le foyer, la maison, la Terre-Patrie originelle ; et aussi « amen/amin ! » : âme en, amant/dedans (l’Amant divin ou Bien Aimé).

Isabelle Cantin – astrologue Humaniste

E-mail : isabellecantin75@gmail.com